Newsletters AVRIL 2017

Perdu de vue ou jeté aux oubliettes !

Vision compassQuelle idée du social, quel projet politique, quelle ambition, prônent nos candidats à l’élection présidentielle ? Nul doute que pour chacun(e) d’eux ce n’est pas la priorité de leur programme !

A quand une vision politique, qui prendra en compte l’humain au sein de sa famille et de la société, et au sein d’institutions et services qui contribuent favorablement à son développement !

« Perdue de vue » l'émission mythique de TF1 sera bientôt de retour, nous annonce les journaux people. Pour les travailleurs sociaux que nous sommes, ce sera peut-être l’occasion de jeter une bouteille à la mer en direction des politiques qui surfent sur la vague des sondages !

En attendant, vous pouvez prendre connaissance sur le site du courrier que l’ANPASE a adressé aux candidat(e)s


Question de bon sens !

Enfant placeCette affichette trouvée à la porte d’un parc de jeu, bientôt à la orte des Maison d’Enfants !

Là où le bon sens pourrait prévaloir, trop souvent encore, se substitue l’arbitraire de «non-décisions parapluie » des cadres du social quant aux actes non usuels relatifs à l’autorité parentale. La question des actes usuels, et non usuels, met les adultes en tension, mais surtout « handicape » la socialisation des enfants placés, par défaut de réactivité de nos institutions !

L’acte usuel est un acte qui « rompt avec le passé et engage l’avenir de l’enfant ou qui touche à ses droits fondamentaux » nous dit la jurisprudence ! Mais la liste, dégagée par la jurisprudence, qui définit les « actes usuels » ne semble pas convenir à tous les parents, ni aux institutions, ni aux assistantes familiales.

Espérons que le guide pratique, en cours d’élaboration, au ministère de la famille et de l’enfance et de celui de la justice qui sera publié début mai, permettra de clarifier les modalités d’exercice des actes usuels de l’autorité parentale, dans le cadre du placement.

Vous le trouverez sur le site de l'ANPASE dès publication.


 Vrai reconnaissance du travail social  ou cadeau électoral !

Enfin 1Qu’importe !

 Dans le cadre de la Journée mondiale du Travail Social, Ségolène Neuville secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion a fait un point d’étape sur les principales réalisations du plan d’action en faveur du travail social et a annoncé à cette occasion deux nouvelles mesures visant à la revalorisation des métiers du travail social.

  • la revalorisation en catégorie A de tous les travailleurs sociaux de la fonction publique actuellement en catégorie B, à compter du 1er février 2018
  • l’inscription au niveau 2 du registre national des certifications professionnelles des diplômes actuellement de niveau 3 à l’issue de leur réingénierie, par arrêté sollicitant auprès de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP)

L'ANPASE s'en félicite!


Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12/04/2017