NEWSLETTER ÉTÉ 2017

Save the dateJournées Nationales ANPASE le jeudi 7et le vendredi 8 décembre 2017

Amphi 2 du PREFMS à Toulouse

Pôle Régional de l’Enseignement

et de la Formation aux Métiers de la Santé

74  voie du T.O.E.C. TOULOUSE

Aujourd’hui le travailleur social peut appuyer son action sur de nouvelles technologies au bénéfice de ses missions.

Cette mutation des pratiques et de la relation aux publics, qui confine dans les cas extrêmes à la dématérialisation du contact du citoyen avec les services publics (plateformes téléphoniques de services privilégiées au contact direct avec un professionnel, au nom de la mutualisation ou encore de la rapidité de réponses), pose dès lors la question de l’universalité de l’accès au droit : habileté informatique, capacités cognitives ou d’adaptations aux mutations technologiques, accès à du matériel adapté sont autant de facteurs favorisant ou empêchant la maîtrise des nouveaux outils de communication et de traitement des données pour l’usager comme pour le professionnel.

L'ANPASE vous y attend nombreux!

 

INSCRIPTIONS : 300€ pour les deux journées

secretariatanpase@free.fr

ANPASE 27 rue de la Tourbière 59870

MARCHIENNES

http://mon-anpase.e-monsite.com


Travailleurs sociaux en formation

Social workerDans son enquête annuelle l’UNEF affirme: une nouvelle hausse du coût de la vie étudiante de 2,09 %, soit près du triple de l’inflation (0,7 du%) ! La baisse, annoncée de 5 euros de l’aide personnalisée au logement ne risque guère d’améliorer la situation des étudiants en travail social.

Leur faut-il connaître la précarité pour acquérir les connaissances utiles pour penser et agir pour l’émancipation des publics fragilisés une fois leur diplôme en poche !

L’ANPASE s’alerte de la situation précaire des étudiants en travail social à la fois du côté de leur revenu et à la fois du côté de leur difficulté à trouver des stages pour valider leur cursus de formation.


PermisUne « VAE maman »

Délivrer aux jeunes parents et plus particulièrement aux jeunes mères sans qualification un CAP Accompagnant éducatif petite enfance, à l’issue d’une validation des acquis de l’expérience (VAE) telle est l’innovation proposée par la secrétaire d’État à l’égalité hommes-femmes Marlène Schiappa.

« Est-ce qu’on se pose la question de donner un CAP de pâtissier à notre voisin qui fait des (bons) gâteaux tous les dimanches aux repas de quartier ? » s’interroge ironiquement l’Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP).

L’ANPASE qui défend depuis toujours la qualification des professionnels du travail social ne peut cautionner cette « innovation » !

 

 

Ajouter un commentaire