"Relations parents/professionnels"

Intervention éducative contrainte: relations entre familles et professionnels intervenant à domicile Bernadette TILLARD

Les interventions éducatives à domicile en France restent très majoritairement des mesures judiciaires qui s’imposent aux familles. Comment les parents acceptent-ils et perçoivent-ils les professionnels qui s’immiscent dans leur intimité dans l’objectif de veiller à la protection de leurs enfants ? Nous avons rencontré quinze familles, deux fois chacune, à un an d’intervalle. Ces familles avaient en commun de faire l’objet de plusieurs interventions simultanées dans leur espace domestique : celle d’un éducateur spécialisé dans le cadre d’une mesure éducative et celle d’une technicienne d’intervention sociale et familiale (TISF). Les résultats montrent que la collaboration des familles dans un contexte contraint diffère selon la nature de l’activité. Ce critère s’inscrit dans un ensemble d’autres facteurs connus et confirmés par l’étude.

Le texte intégral de l'étude se trouve à l'adresse suivante:   https://efg.revues.org/1011


 

Participation/transformation des pratiques

En protection de l’enfance, la participation des usagers se heurte à la « culture du placement » Manuel BOUCHER

Une synthèse de son travail de recherche, dans le cadre de l’appel d’offre thématique 2012 de l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED) sur le thème « la place de l’enfant au centre de la prise en charge et l’implication des parents dans les pratiques professionnelles de protection de l’enfance », est accessible sur le site:  www.oned.gouv.fr/system/files/ao/aot2012.boucher_rf.pdf

Elle  rend compte d’une enquête qui s’est déroulée de septembre 2012 à juin 2014 et présente les travaux réalisés dans les trois sites de la recherche mise en oeuvre par le Laboratoire d’étude et de recherche sociales (LERS) et ses partenaires, l’IRTS d’Aquitaine et l’IRTS de PACA-Corse durant près de deux années afin d’étudier « la participation des « usagers » et la transformation des pratiques professionnelles des acteurs de la protection de l’enfance ».

Aider les parents

Patrick Grave directeur de l’association SOS Petits Princes dont le but est: « Aider les parents d’enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance ou bénéficiant de mesures éducatives (judiciaires ou administratives), en leurs apportant réconfort et écoute, ainsi que d’expliquer, traduire des décisions qu’ils ne comprennent pas toujours. Mais également par un travail en partenariat d’aborder leurs problématiques familiales afin d’amener les familles et les partenaires à entamer une réflexion commune.

Aider les parents en leur offrant un accompagnement face aux intervenants sociaux, judiciaires, administratifs, en favorisant l’échange afin de veiller au respect et à l’application des lois pour une meilleure compréhension des situations familiales douloureuses.

Agir de manière préventive dans le cadre des mesures éducatives afin de trouver des alternatives aux placements.

Création d’un secteur « prévention précoce » qui interviendra bien en amont des services de l’enfance par la méthode « home Start international » à laquelle nous avons fédéré depuis Aout 2014. »

L’association a été invitée le 19 janvier 2015 à participer à la concertation engagée par Madame Laurence ROSSIGNOL, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, avec l’ensemble des acteurs de la politique publique de protection de l’enfance. Ses propositions pour une meilleure rencontre entre les familles "SOS Petits Princes" et les services de la Protection de l’Enfance sont sur leur site: http://www.sospetitsprinces.fr/index.php       

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/11/2016