Harry et la retraite de son éduc

Harry, ce n’est pas le genre de mec qui prend la plume pour écrire au stylo.

Plutôt que de parler pour ne rien dire, moi, Harry lui préfère écrire pour tout dire.

Aujourd’hui, avant de vous dire au revoir, Harry vous dit tout sur l’Ets où son éduc bosse.

 

Dans cet Ets, il faut savoir que les vieux, ils les mettent à la retraite.

Question de stratégie, ils sont forts.

Dès que t’as quarante ans, tu deviens senior.

Alors à 60 ans, je te dis pas, t’es carrément un ancêtre pour eux.

Alors que tu es encore en pleine force de l’âge ; d’ailleurs les femmes disent de lui, que c’est un sexagénaire. Regardez-le, comme, il est encore bien vert !

 

C’est plus comme dans le temps, qu’y dit souvent mon pote Ahmed… tout fout le camp !

Avant nous, les gosses, on avait des parents aux abonnés absents.

Quoique,  Cédric, il disait entendre la voix du père … éternel, sans doute car le sien il ne l’avait pas connu.

Pour mes potes et moi, la maison d’enfants, c’est un peu notre maison, un peu notre famille et nos éducs, nos parents de cœur et pourtant, Dieu sait qu’on n’était pas des enfants de chœur.

Les éducs avaient comme une espèce de vocation. L’Ets occupait alors les locaux du petit séminaire.

Nos éducs, ils mouillaient la chemise à nos côtés, ils la lavaient sur place et Georgie la maîtresse de maison la repassait.

 

Les années passant, voilà t-y pas qu’ils y en a des, qui ont inventé l’autorité parentale.

Au lieu de briller par leur absence, voilà que nos parents ont été invités à avoir de la lumière à tous les étages !

Mais il y en a des, qui n’étaient pas prêt.

J’ai un tas de potes, dont les parents cherchent à être aimés de leurs enfants et qui croient que dans la vraie vie, c’est comme dans les séries télévisées.

Alors mes nouveaux potes, ils s’appellent Donovan, Dunkan, Dylan, Brandon, et tout petit ils connaissent déjà toutes les pubs de la télé.

 

De mon temps, pas de télé.

Les éducs, ils nous racontaient des histoires : l’histoire de Tarzan qui vit à poil, l’histoire de Cendrillon en fugue jusque minuit, l’histoire de Pinocchio qui passe son temps à mentir, celle de Batman qui roule à 320km/h en ville, celle de Blanche Neige qui vit avec sept mecs, celle du petit chaperon rouge qui n’écoute pas sa mère…

Et pour autant, mes potes et moi, on posait moins de problème d’autorité que les jeunes de maintenant !

 

Et voilà t-y pas qu’ils y en a des, qui ont inventé les problèmes de comportement !

C’est presque pareil que les problèmes d’autorité, sauf que ce n’est pas papa et maman qui ne savent pas se faire obéir, c’est toi, le môme qui a un problème.

Pour ceux qui n’auraient pas fait psycho, j’explique !

Un problème de comportement, c’est quand on dit que tu te comportes mal et que ça inquiète les adultes autour de toi. Du coup, comme ils sont troublés, ils disent que tu as un trouble du comportement.

A l’admission à l’ASE, si t’es un enfant internalisant tes émotions, t’es orienté à l’internat !

Mais si t’es un enfant inachevé, t’es orienté en famille d’accueil !

L’accueil de jour est réservé aux enfants troublants qui sèment le trouble autour d’eux !

Et le maintien à domicile avec une mesure d’accompagnement, me direz-vous !

À ce qu’il parait, que là, ils s’occupent de parents troublés et d’enfants troublants qui ont un problème ensemble. Mais tout le monde sait que « le travail de la pensée ressemble au forage d'un puits ; l'eau est trouble d'abord, puis elle se clarifie. ”

 

Tout ça, c’était hier, me direz-vous !

Mais demain ?

« The shows must go on »

Si j’étais le directeur, je ferais tout de suite, une assemblée générale, pour expliquer au personnel que les compétences c’est comme la beauté.

La vraie beauté est intérieure, nos ressources aussi et par les temps qui courent, il vaut mieux compter sur nos propres ressources que sur celles du conseil départemental.

Après la visite des Evaluateurs externes, voici venu le temps des mutations.

 

Le nouveau projet s’appellera… rendez-vous en terre inconnue.

Les parents y vont venir eux même s’occuper de leurs gosses dans l’établissement en payant.

Ils pourront payer en chèques vacances, bons CAF, reversement d’APL, chèques-déjeuner, bons alimentaires du secours populaire…

Quant à vous les éducs-acteurs, votre mission, si vous l'acceptez, sera de les aider à prendre conscience du côté très adulte, très responsable enfoui très profondément en eux.

Avec humilité vous laisserez faire ceux qui font et qui savent, vous leur apporterez assistance, s’ils le réclament mais seulement s’ils le réclament.

Pour que parents et enfants, soient heureux, il va vous falloir, leur laisser la liberté de s’auto-organiser, donc leur faire confiance. Vous aurez l’esprit Start-up en partageant la vie de leur tribu.

À l’heure des Réseaux, les hiérarchies et l’autorité issue de la fonction, c’est démodé.

Les bons “éducateurs” seront des «Connecteurs autoentrepreneurs »

Une certaine autorité sera cependant confiée à une personne experte dans les réalités sacrées, mais on ne m’a pas dit qui !

 

Mais ce sera sans mon éduc, il quitte le navire pour aller voguer vers d’autres aventures, le cœur et la tête remplie de souvenirs de moi, car je suis inoubliable.

Moi, je lui tire mon chapeau pour avoir fait un bout de chemin avec moi et mes potes… Maintenant que c’est dit, on va pouvoir s’occuper du petit nouveau tout frais sorti de l’école d’éducateur !

Ajouter un commentaire