« Accompagner au quotidien, c’est accompagner l’énigme d’autrui ! »

« Accompagner au quotidien, c’est accompagner l’énigme d’autrui ! »

Paul fustierCes propos sont de Paul FUSTIER né le 19 février 1937 à St Etienne et décédé le 3 mars 2016 à Lyon.

Professeur de Psychologie à l’Université à Lyon, Paul Fustier s’est beaucoup investi dans l’accompagnement des équipes de professionnels, dans les institutions éducatives ou sociales mais aussi dans les institutions psychiatriques ou plus largement médicales. Il était aussi docteur en musicologie et spécialiste de la vielle à roue à l’époque baroque.

Il reste une référence pour un nombre incalculable d’éducateurs spécialisés, de travailleurs sociaux, de soignants, de psychologues, de formateurs, de responsables de structure directeurs d’établissement et d’association.

Pour lui, la relation et la qualité de celle-ci est l’outil premier des professionnels pour accompagner les personnes, pour éduquer les enfants et les adolescents confiés à des éducateurs.
C’est dans un de ses ouvrages les plus connus, Les corridors du quotidien qu’il va développer cette notion essentielle qu’il appellera la clinique du quotidien.
D’autres ouvrages font également référence dans le champ de l’éducation spécialisée : L’identité de l’éducateur spécialisé qu’il actualisera en 2009, Le travail en institution et peut-être le plus riche d’enseignement, Le lien d’accompagnement qui loin d’être un livre de recettes, nous amène à nous interroger inlassablement sur ce que je suis pour cet enfant, pour cette personne en difficulté mais aussi sur qui est cet enfant, cette personne en difficulté, pour moi.

Paul Fustier nous invite à cultiver cette tension entre la distance nécessaire et l’engagement dans la relation éducative ou de soin.
Accompagner au quotidien, c’est accompagner l’énigme d’autrui disait-il ou encore Le terrain de l’éducateur spécialisé est un terrain vague.
Terrain vague où sous une apparente banalité, la vie quotidienne, se jouent des relations complexes entre un éducateur et un enfant, par exemple, relations indispensables pour lui permettre de se construire malgré les problèmes rencontrés.

Il insistait pour affirmer que la défense du métier d’éducateur spécialisé, passe d’abord par les professionnels qui exercent ces métiers. Il insistait pour qu’ils écrivent eux-mêmes sur leur pratique.
C’est ainsi qu’il a publié avec Jean Catry, éducateur spécialisé bien connu pour ses écrits, un livre intitulé L’éducateur et le psychologue – lettres ouvertes sur la clinique où ils dialoguent tous les deux sur leur pratique respective et leur approche de la clinique.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/04/2016